Chat now with support
Chat with Support

NetVault 12.2 - Guide d'administration

Introduction Mise en route Configuration des clients Gestion de la recherche dans le catalogue Configuration des unités de stockage
À propos des unités de stockage Considérations relatives aux SAN Systèmes Quest DR Series Quest QoreStor NetVault SmartDisk Systèmes EMC Data Domain Snapshot Array Manager Bibliothèque de bandes virtuelles Lecteurs autonomes virtuels Bibliothèques de bandes virtuelles partagées Unités de bande physique
Sauvegarde de données Gestion des stratégies Restauration de données Gestion du tableau de bord de NetVault Backup Gestion des sessions Surveillance des journaux Gestion des unités de stockage
Surveillance de l'activité des unités Gestion des unités de stockage sur disque en mode Liste Gestion des unités de stockage sur disque en arborescence Gestion de Snapshot Array Manager Gestion des bibliothèques de bandes en mode Liste Gestion des bibliothèques de bandes en arborescence Gestion de lecteurs de bandes en mode Liste Gestion de lecteurs de bandes en arborescence Ajout d'unités partagées
Gestion des unités de stockage Gestion des comptes utilisateur et de groupe Surveillance des événements et configuration de notifications Création de rapports dans NetVault Backup Utilisation de clusters de clients Configuration des paramètres par défaut de NetVault Backup
À propos de la configuration des paramètres par défaut Configuration des paramètres de chiffrement Configuration des options de plug-in Configuration des paramètres par défaut des post scripts Configuration des paramètres par défaut du Plug-in Vérifier Configuration des paramètres du Gestionnaire de déploiement Configuration des paramètres du gestionnaire de sessions Configuration des paramètres du démon de journalisation Configuration des paramètres du Gestionnaire de médias Configuration des paramètres du Gestionnaire de réseaux Configuration des paramètres du Gestionnaire de processus Configuration des paramètres d'unité RAS Configuration des paramètres de l'Ordonnanceur Configuration des paramètres du Service Web Configuration des paramètres du démon d'audit Configuration des paramètres du pare-feu Configuration des paramètres généraux Configuration des paramètres de sécurité Synchronisation de l'heure NetVault Configuration des paramètres par défaut des méthodes de notification globale Configuration de l'utilitaire de rapports Configuration des paramètres par défaut de la WebUI de NetVault Backup Configuration de NetVault Backup pour l'utilisation d'un fournisseur VSS spécifique Configuration des paramètres par défaut à l'aide de Txtconfig
Trace de diagnostic Gestion des données de diagnostic Utilisation de l'utilitaire deviceconfig Processus NetVault Backup Variables d'environnement Ports réseau utilisés par NetVault Backup Dépannage
Erreurs courantes
Échec du démarrage du service NetVault Backup sous Windows Échec du démarrage du service NetVault Backup après le redémarrage de l'ordinateur Le service NetVault Backup démarre, mais s'arrête immédiatement sous Linux La connexion échoue après un changement d'adresse IP du serveur Comportement inattendu de la WebUI de NetVault Backup L'interface Web ne s'exécute pas en mode Affichage de compatibilité dans Internet Explorer Échec du programme d'installation de NetVault Backup lors d'une installation de type push La sauvegarde VSS échoue Modification de la taille de tampon des sockets TCP/IP sous Windows Échec des restaurations à l'aide d'ensembles de sauvegardes « Copie de données » sur les clients exécutant NetVault Backup 10.0.1 La restauration sur les plates-formes Itanium échoue si l'index dépasse 2 Go Après une mise à niveau, la session de copie de données et de sauvegarde consolidée échoue sur Linux Après une mise à niveau, une erreur de console s'affiche sur les pages de la WebUI La tâche de déploiement se bloque sur l'ordinateur cible Linux lors d'une installation push. Impossible d'ajouter le magasin de packages avec le nom d'hôte. La tâche de déploiement échoue en raison de problèmes de configuration réseau. L'utilisateur de domaine ne peut pas se connecter au serveur NetVault Backup si l'attribut de la station de travail est défini. L'utilisateur de domaine ne peut pas se connecter au serveur NetVault Backup sur Debian 9. L'ajout de l'ordinateur cible en tant que client échoue, après une installation push réussie. Impossible d'installer, de désinstaller ou d'accéder à la page de recherche dans le catalogue après la désinstallation manuelle de l'hôte client NetVault Backup. Impossible d'installer, de désinstaller la recherche dans le catalogue sur le client après la migration du serveur NetVault Backup avec le même nom de serveur ou un autre nom de serveur
Mode sans échec dans NetVault Backup

À propos des bibliothèques de bandes virtuelles partagées

Les bibliothèques de bandes virtuelles partagées NetVault Backup étendent l'implémentation des VTL en permettant de partager une VTL avec plusieurs ordinateurs NetVault Backup pour des sauvegardes sans LAN.

Les SVTL sont prises en charge sur les plates-formes suivantes :

L'interface peut être de type Fibre Channel, iSCSI ou SCSI. Sur les plates-formes Linux et Solaris, le protocole SCSI_FCP est également pris en charge. Les disques peuvent avoir n'importe quelle taille. Cependant, les limites imposées par le système d'exploitation s'appliquent. La taille de la SVTL peut être modifiée durant l'exécution à l'aide des utilitaires CLI.

Figure 13. SVTL

Considérations relatives à une SVTL

Avant de configurer une SVTL, tenez compte des points suivants :

Prérequis d'une SVTL

Avant de créer une SVTL, assurez-vous que les exigences suivantes sont satisfaites :

La liaison est effectuée à l'aide d'un utilitaire appelé raw, qui est généralement fourni par le distributeur Linux.
Sur les systèmes Solaris qui hébergent la SVTL ou partagent les lecteurs, spécifiez les valeurs ID SCSI et LUN des disques et des volumes applicables dans le fichier /kernel/drv/sd.conf. Cette exigence est applicable uniquement si vous utilisez un disque ou un volume RAID sur un SAN. Spécifiez les valeurs sous le format suivant :

Les éléments suivants sont requis pour configurer une E/S brute sur les systèmes Linux :

Un contrôleur d'unités brutes appelé /dev/rawctl ou /dev/raw. Si le contrôleur n'est pas présent, saisissez la commande suivante pour créer un lien symbolique :

L'exemple suivant montre comment configurer une E/S brute sous Linux :

1
À l'invite, saisissez la commande suivante pour afficher les informations du fichier devices.txt. Ce fichier se situe dans le répertoire /usr/src/linux/Documentation :

Si vous avez besoin de /dev/raw/raw1 et de /dev/raw/raw2, suivez la même procédure en utilisant les numéros corrects, indiqués dans le fichier devices.txt, puis définissez les mêmes droits d'accès.

L'exemple suivant montre comment configurer une E/S brute sous Red Hat Linux. La partition brute utilisée est /dev/sda.

3
Pour une liaison persistante, ouvrez le fichier /etc/sysconfig/rawdevices et ajoutez la ligne suivante :

L'interface des unités brutes est déconseillée sous Red Hat Enterprise Linux 5. Le mappage des unités brutes est désormais exécuté en utilisant des règles udev. Pour mapper correctement l'unité brute, ajoutez les entrées appropriées au fichier /etc/udev/rules.d/60‑raw.rules sous le format suivant :

Ici, <nom de l'unité> correspond au nom de l'unité que vous souhaitez lier (par exemple, /dev/sda1) ; A et B sont les numéros majeurs ou mineurs de l'unité que vous souhaitez lier, et X est le numéro d'unité brute que le système doit utiliser.

Si vous avez un fichier /etc/sysconfig/rawdevices volumineux et existant, convertissez-le en utilisant le script ci-dessous.

Sous SUSE Linux, gérez les partitions de disque brutes dans le fichier /etc/raw. Ce fichier en texte brut contient des commentaires et des exemples de configurations possibles. Une fois créées, liez les unités brutes en les démarrant avec le script /etc/init.d/raw. À l'aide de l'utilitaire chkconfig(8), assurez-vous que la liaison entre les unités brutes est établie à chaque redémarrage.

Création et ajout d'une SVTL

Vous pouvez utiliser l'Assistant Configuration pour créer et ajouter une SVTL. Lors de la création d'une SVTL, vous pouvez choisir le nombre de lecteurs de bande virtuelle et d'emplacements de bande. Vous pouvez également spécifier la capacité du média. Une fois l'unité créée, vous pouvez attribuer les lecteurs à différents clients ou partager les lecteurs avec plusieurs clients.

1
Cliquez sur Configuration guidée dans le volet Navigation, puis sur Ajouter des unités de stockage sur la page Assistant de configuration de NetVault.
Dans l'onglet Navigation, cliquez sur Gérer les unités, puis sur Ajouter une unité.
2
Dans la page Ajouter des unités de stockage, sélectionnez l'option Bibliothèque de bandes virtuelles partagée, puis cliquez sur Suivant.
4
Dans la page Ajouter une bibliothèque de bandes virtuelles partagée, renseignez les informations ci-dessous.

Unité de bibliothèque

Sélectionnez le lecteur cible. Selon le système d'exploitation, cette liste inclut les éléments suivants :

Windows : PhysicalDrive1, PhysicalDrive2, et ainsi de suite.
Linux : /dev/raw/raw1, /dev/raw/raw2, et ainsi de suite.
Solaris : /dev/rdsk/c0t0d0s0, /dev/rdsk/c1t1d0s0, et ainsi de suite.

Description de l'unité

Affiche le type de disque.

Taille de l'unité

Affiche la taille du disque.

Taille de bloc de l'unité

Affiche la taille de bloc.

Formatée précédemment comme SVTL ?

Indique si le disque sélectionné a déjà été formaté en tant que SVTL.

Préfixe de code barres

Le serveur NetVault Backup génère automatiquement un préfixe de code barres et l'attribue au média utilisé par l'unité. Si vous souhaitez le modifier, saisissez un code unique pour l'unité.

Nombre de lecteurs

Saisissez ou sélectionnez le nombre de lecteurs pour la SVTL. Le nombre de lecteurs peut être supérieur au nombre de clients NetVault Backup actuellement connectés au disque. Vous pouvez désormais utiliser les lecteurs supplémentaires pour connecter davantage de clients.

Nombre d'éléments de média

Saisissez ou sélectionnez le nombre d'emplacements qui contiennent le média.

Capacité du média

Saisissez ou sélectionnez la taille du média. La taille du média est spécifiée en MiB.

Lors de la création d'une SVTL, NetVault Backup utilise quelques mégaoctets d'espace pour stocker sur le disque des informations sur la SVTL. Tenez compte de cette exigence lors de la configuration de la capacité du média.

5
Pour déterminer les besoins en espace disque pour la SVTL, cliquez sur Calculer la taille requise. Si la taille de disque requise est supérieure à la taille réelle, diminuez le nombre d'éléments de média et la capacité du média.
Mot de passe : saisissez le mot de passe NetVault Backup du serveur.
Expression de confirmation : saisissez le texte FORMAT SVTL.
Cliquez sur Formater pour formater le disque et créer une SVTL.
Vous pouvez utiliser cette configuration par défaut si tous les lecteurs doivent être contrôlés par le client sélectionné à l'Step 3. Dans ce cas, cliquez sur Ajouter une bibliothèque. Un message d'information s'affiche. Fermez le message pour quitter l'Assistant Configuration.
a
Dans le tableau Sélectionnez des ordinateurs, sélectionnez le client auquel le lecteur est raccordé. Si l'unité est connectée à plusieurs clients, sélectionnez un client. Cliquez sur Suivant pour analyser le client sélectionné et répertorier les unités raccordées.
b
Dans le tableau Sélectionnez un lecteur pour la baie, sélectionnez l'unité que vous souhaitez ajouter, puis cliquez sur Suivant.
c
Si l'unité est connectée à plusieurs clients (par exemple, dans une configuration SAN), tous les clients hôtes sont répertoriés dans le tableau Sélectionnez un ordinateur. Pour partager le lecteur avec plusieurs clients, sélectionnez des clients supplémentaires dans le tableau Sélectionnez des ordinateurs, puis cliquez sur Suivant.
Pour attribuer des lecteurs supplémentaires pour la bibliothèque, cliquez sur Ajouter d'autres unités, puis répétez la procédure de l'Step a à l'Step c.
Related Documents