Chat now with support
Chat with Support

NetVault 11.3 - Guide d'installation

Introduction Déploiement de NetVault Backup Révision des prérequis d'installation Installation de NetVault Backup Révision des exigences de post-installation Mise à niveau de NetVault Backup Gestion des licences NetVault Backup Suppression de NetVault Backup Dépannage

Planification du déploiement

Avant de déployer un système NetVault Backup, lisez les rubriques suivantes :

La première étape du déploiement de NetVault Backup consiste à identifier les ordinateurs serveur et clients :

Serveur NetVault Backup : cet ordinateur héberge la version serveur de NetVault Backup.
Clients NetVault Backup : ces ordinateurs hébergent la version client de NetVault Backup et servent de cible de sauvegarde et de restauration.

NetVault Backup doit résider sur un disque local. Si vous sélectionnez un partage réseau ou un point de montage, et qu'il est perdu, cela entraîne l'arrêt ou le dysfonctionnement de NetVault Backup.

Sur les plates-formes Linux et UNIX, vous ne pouvez pas installer NetVault Backup sur des points de montage. Le programme d'installation tente de supprimer le contenu existant du point de montage, ce qui n'est pas autorisé sous Linux et UNIX.

Une installation serveur de NetVault Backup nécessite environ 200 Mo d'espace disque sur des systèmes Windows et 160 Mo sur des systèmes Linux.

La base de données NetVault stocke les informations système, les fichiers de configuration, les informations sur les sessions et les index de sauvegarde. Elle est créée sur le serveur NetVault Backup. La taille de la base de données augmente à mesure que diverses opérations de protection des données sont exécutées sur le système NetVault Backup. Les opérations de NetVault Backup risquent de s'arrêter si la base de données ne peut pas être mise à jour en raison d'un espace disque insuffisant.

La base de données NetVault ne peut pas résider sur un système de fichiers distant (par exemple, un partage réseau, un lecteur mappé au réseau ou un volume NFS). Pour installer la base de données NetVault, vous devez sélectionner un répertoire sur un lecteur ou un volume local.

Le répertoire de la base de données inclut des sous-répertoires suivants :

install : ce répertoire contient le fichier modules qui inclut la liste des modules NetVault Backup installés sur les ordinateurs serveur et clients. Le répertoire install est petit.
bkl : ce répertoire contient les fichiers de clé de licence des produits NetVault Backup. Le répertoire bkl est petit.
MediaDatabase : ce répertoire stocke les enregistrements et les index de sauvegarde des médias. La taille du répertoire MediaDatabase augmente de façon importante à mesure que vous utilisez le système NetVault Backup. Pour évaluer l'espace requis pour le répertoire MediaDatabase,
reportez-vous à Calcul de la taille de la base de données.
pgsql : ce répertoire stocke les enregistrements des sessions de sauvegarde et de restauration. L'espace requis pour ce répertoire dépend du contenu des sessions. Lors du calcul de l'espace requis pour la base de données NetVault, ajoutez 10 pour cent à la taille du répertoire MediaDatabase.

Pour évaluer l'espace requis pour le répertoire MediaDatabase, tenez compte des points suivants :

Nombre approximatif de fichiers et de répertoires sauvegardés par ordinateur : chaque fichier ou répertoire inclus dans une sauvegarde nécessite un nombre d'octets moyen pour une entrée d'index dans la base de données NetVault. Cette moyenne est calculée à l'aide de la formule suivante : 71 octets + le nombre moyen de caractères contenus dans les noms de fichier qui composent un système de fichiers cible.
Nombre de générations de chaque sauvegarde conservé : chaque génération est une instance séparée d'une sauvegarde de fichier ou de répertoire. Par exemple, si le même fichier est sauvegardé sept fois à l'aide des paramètres de sauvegarde par défaut, sept générations du fichier sont stockées sur le média et indexées dans la base de données NetVault.

En fonction de ces informations, vous pouvez utiliser la formule suivante pour calculer l'espace requis pour le répertoire MediaDatabase :

Nombre approximatif de fichiers et de répertoires sauvegardés par ordinateur

Multiplié par

Nombre approximatif de générations conservées

Multiplié par

Nombre d'ordinateurs sauvegardés

Multiplié par

(71 octets + longueur moyenne du nom des fichiers)

Avec un nom de fichier ou de répertoire moyen de huit caractères pour un système de fichiers cible, si vous sauvegardez une seule fois 200 000 fichiers et 15 000 répertoires, l'indexation utilise 17,5 Mo. Si vous sauvegardez trois fois les mêmes fichiers et répertoires, l'indexation utilise 52,5 Mo. Si vous sauvegardez cinq fois les mêmes fichiers et répertoires, l'indexation utilise 87,5 Mo et ainsi de suite.

Durant l'installation, un nom et un mot passe sont attribués aux ordinateurs serveur et clients NetVault Backup :

Nom de l'ordinateur NetVault Backup : le nom de l'ordinateur NetVault Backup permet d'identifier les ordinateurs serveur et clients dans un domaine NetVault Backup.
Mots de passe de l'ordinateur NetVault Backup : le mot de passe de l'ordinateur NetVault Backup est utilisé pour ajouter un client au serveur. Un mot de passe d'ordinateur peut inclure jusqu'à 100 caractères. Il ne peut pas inclure les caractères : \ et espaces.
REMARQUE : pendant l'installation de NetVault Backup en mode GUI ou en mode texte, dans le mot de passe de l'ordinateur ou le mot de passe super utilisateur de la base de données PostgreSQL, n'échappez aucun caractère spécial. Toutefois, lorsque vous utilisez les options de la CLI telles que nvpassword ou nvpgdbpasswd, échappez les caractères spéciaux pour que le mot de passe soit correctement reçu par la CLI. Par exemple, si votre mot de passe est <>&#|/"':*.-`()[]{}$@?, il doit être saisi comme suit :
Avec le shell de Linux : \<\>\&#\|/\"\':\*.-\`\(\)[]{}\$@?
Avec l'invite de commandes Windows : "<>&#|/""':*.-`()[]{}$@?".

Dans NetVault Backup, exécutez PostgreSQL avec un compte d'utilisateur distinct. Ce compte d'utilisateur doit posséder uniquement les données gérées par le serveur et ne doit pas être partagé avec d'autres démons.

En fonction des restrictions de stratégie de votre système, il arrive que le programme d'installation du serveur NetVault Backup du système d'exploitation Linux ne parvienne pas à créer automatiquement un nouveau compte d'utilisateur Linux de PostgreSQL.

Pendant l'installation de NetVault Backup Server version 11.2 ou ultérieure sous Linux ou la mise à niveau depuis la version 9.2 de NetVault Backup Server sous Linux, vous avez le choix entre les options suivantes pour votre compte d'utilisateur Linux de PostgreSQL :

Autoriser NetVault Backup à créer un utilisateur Linux de PostgreSQL : l'option par défaut pour autoriser NetVault Backup à créer automatiquement un compte d'utilisateur Linux de PostgreSQL (valeur par défaut : netvault-pgsql sous Linux).
Nom d'utilisateur Linux : créez un nouveau compte d'utilisateur Linux en vous référant au guide du système d'exploitation correspondant. Assurez-vous que l'utilisateur Linux de PostgreSQL indiqué appartient au groupe <nom d'utilisateur>. Créez un groupe portant le même nom que le nom d'utilisateur Linux et ajoutez l'utilisateur à ce groupe.

Révision des prérequis d'installation

Exigences générales

Avant de lancer la procédure d'installation, assurez-vous que les conditions suivantes sont remplies :

Lisez les notes de publication et le guide de compatibilité : avant de lancer la procédure d'installation, lisez attentivement les Notes de publication. Elles peuvent contenir des informations importantes relatives à l'installation et à l'utilisation de NetVault Backup.
Vous devez également lire le documentQuest NetVault Backup Compatibility Guide (Guide de compatibilité de Quest NetVault Backup), qui présente des informations sur les versions des plates-formes, des systèmes d'exploitation, des unités et des applications prises en charge. Vous pouvez télécharger ce guide à l'adresse https://support.quest.com/fr-fr/.
Vérification de la configuration requise pour le système d'exploitation du client ou du serveur NetVault Backup : il est possible d'installer le serveur NetVault Backup sur Linux et Windows. Vous pouvez installer le client NetVault Backup sur AIX, FreeBSD, HP-UX, Linux, Mac OS X, Solaris et Windows.
Pour plus d'informations sur les versions de système d'exploitation prises en charge, reportez-vous au document Quest NetVault Backup Compatibility Guide (Guide de compatibilité de Quest NetVault Backup) disponible à l'adresse https://support.quest.com/fr-fr/.
Vérification du guide de dimensionnement du serveur NetVault Backup : ce guide présente des informations sur les conditions système requises pour le serveur NetVault Backup. Vous pouvez télécharger ce guide à l'adresse http://www.quest.com/documents/#byproductnetvaultbackup (section Technical Briefs).
Sélectionnez le package d'installation approprié pour Linux et Windows : NetVault Backup offre des packages séparés pour l'installation de client et de serveur sous les systèmes Linux et Windows. Les packages clients et serveur sont tous les deux disponibles dans des versions en 64 bits pur :
Packages hybrides serveur et client : les packages hybrides sont destinés aux utilisateurs qui n'ont aucune exigence en 64 bits pur.
Packages serveur et client 64 bits pur : les packages 64 bits pur sont destinés aux systèmes d'exploitation 64 bits pur. Si pour une raison quelconque vous ne pouvez utiliser aucun composant 32 bits (par exemple, votre distribution Linux n'exécute pas le code 32 bits), utilisez ces packages.
netvault-<RYYYYMMMDD>-vx.x.x.x-Server-{LinuxX86Hybrid|WindowsX86Hybrid} : utilisez ce package pour installer ou mettre à niveau le serveur NetVault Backup sur des systèmes 32 ou 64 bits.
netvault-<RYYYYMMMDD>-vx.x.x.x-Server-{LinuxX86Pure64|WindowsX86Pure64} : utilisez ce package pour installer ou mettre à niveau le serveur NetVault Backup sur des systèmes 64 bits purs.
Définition des autorisations du système d'exploitation : définissez des autorisations de système d'exploitation appropriées sur les ordinateurs cibles pour permettre aux utilisateurs d'installer des composants logiciels.
Définition de l'autorisation exécutable sur les programmes d'installation Linux et UNIX : sur les plateformes Linux et UNIX, définissez l'autorisation exécutable sur les programmes d'installation.
Sélection du niveau d'exécution multi-utilisateurs sous Linux et UNIX : sur les plates-formes Linux et UNIX, démarrez en mode multi-utilisateurs.
Définition de l'autorisation utilisateur (umask) sous Linux et UNIX : sur les plates-formes Linux et UNIX, laissez la valeur par défaut umask inchangée pour l'utilisateur root. La valeur par défaut est de 022. La définition de umask sur une valeur différente de 022 (par exemple, 077) peut entraîner l'échec des sessions si les utilisateurs du plug-in ne peuvent pas accéder aux fichiers NetVault Backup.
Vérification de la stratégie SELinux (Security-Enhanced Linux) : si SELinux est activé à l'aide de la stratégie « ciblée » par défaut, les processus de NetVault Backup ne posent aucune problème de refus d'accès du cache des vecteurs (AVC). Si une stratégie stricte ou personnalisée est mise en œuvre, assurez-vous que les processus de NetVault Backup peuvent s'exécuter en mode non confiné.
Désactivation du logiciel antivirus : nous recommandons de désactiver le logiciel antivirus avant d'installer ou de mettre à niveau NetVault Backup. Si vous ne désactivez pas le logiciel antivirus, le processus d'installation peut entraîner des conflits avec ce logiciel, et les diverses opérations de
NetVault Backup risquent de ne pas fonctionner correctement après l'installation.
Vérification de la connectivité TCP/IP : NetVault Backup nécessite une connectivité TCP/IP de bonne qualité entre les ordinateurs serveur et clients. Pour utiliser la résolution de nom, un nom d'hôte doit être résolu en adresse IP unique.
Vérification des connexions de l'unité de stockage : assurez-vous que les unités de stockage sont correctement connectées et opérationnelles. Vous pouvez utiliser un outil natif du système d'exploitation pour des opérations de sauvegarde minimales sur l'unité.
Configuration de variables « ulimit » sous Linux et UNIX : sous Linux et UNIX, la limitation de la taille par défaut des diverses variables peut entraîner un conflit avec l'installation de NetVault Backup. Par exemple, le paramètre par défaut des variables file size (blocks) et virtual memory (kbytes) peut s'avérer trop faible pour NetVault Backup.

core file size (blocks)

32768

data seg size (kbytes)

unlimited

file size (blocks)

unlimited

open files

64

pipe size (512 bytes)

10

stack size (kbytes)

unlimited

cpu time (seconds)

unlimited

max user processes

400

virtual memory (kbytes)

unlimited

Chargement du lecteur SCSI Generic (sg) sur des ordinateurs Linux : dans les systèmes sous Linux, NetVault Backup utilise le lecteur sg pour se connecter aux unités de bande. Sur des ordinateurs avec des unités de bande jointes localement, chargez manuellement le lecteur sg ou modifiez le fichier de configuration du noyau pour charger automatiquement ce lecteur lors de l'amorçage.

Exigences spécifiques à la plate-forme

Cette section présente la configuration requise pour les plates-formes suivantes :

Related Documents