Chat now with support
Chat with Support

NetVault 11.3 - Guide d'administration

Introduction Mise en route Configuration des clients Configuration des unités de stockage Sauvegarde de données Gestion des stratégies Restauration de données Gestion des sessions Surveillance des journaux Gestion des unités de stockage
Surveillance de l'activité des unités Gestion des unités de stockage sur disque en vue de tableau Gestion des unités de stockage sur disque en arborescence Gestion des bibliothèques de bandes en vue de tableau Gestion des bibliothèques de bandes en arborescence Gestion de lecteurs de bandes en vue de tableau Gestion de lecteurs de bandes en arborescence Ajout d'unités partagées
Gestion des unités de stockage Gestion des comptes utilisateur Surveillance des événements et configuration de notifications Création de rapports dans NetVault Backup Utilisation de clusters de clients Configuration des paramètres par défaut de NetVault Backup
À propos de la configuration des paramètres par défaut Configuration des paramètres de chiffrement Configuration des options de plug-in Configuration des paramètres par défaut des post scripts Configuration des paramètres par défaut du Plug-in Vérifier Configuration des paramètres du Gestionnaire de déploiement Configuration des paramètres du gestionnaire de sessions Configuration des paramètres du démon de journalisation Configuration des paramètres du Gestionnaire de médias Configuration des paramètres du Gestionnaire de réseaux Configuration des paramètres du Gestionnaire de processus Configuration des paramètres d'unité RAS Configuration des paramètres de l'Ordonnanceur Configuration des paramètres du Service Web Configuration des paramètres du démon d'audit Configuration des paramètres du pare-feu Configuration des paramètres généraux Configuration des paramètres de sécurité Synchronisation de l'heure NetVault Configuration des paramètres par défaut des méthodes de notification globale Configuration de l'utilitaire de rapports Configuration de NetVault Backup pour l'utilisation d'un fournisseur VSS spécifique Configuration des paramètres par défaut à l'aide de NetVault Configurator Configuration des paramètres par défaut à l'aide de Txtconfig
Trace de diagnostic Utilisation de l'utilitaire deviceconfig Processus NetVault Backup Variables d'environnement Ports réseau utilisés par NetVault Backup Dépannage

Bibliothèques de bandes virtuelles partagées

Cette section inclut les rubriques suivantes :

À propos des bibliothèques de bandes virtuelles partagées

Les bibliothèques de bandes virtuelles partagées NetVault Backup étendent l'implémentation des VTL en permettant de partager une VTL avec plusieurs ordinateurs NetVault Backup pour des sauvegardes sans LAN.

Les SVTL sont prises en charge sur les plates-formes suivantes :

L'interface peut être de type Fibre Channel, iSCSI ou SCSI. Sur les plates-formes Linux et Solaris, le protocole SCSI_FCP est également pris en charge. Les disques peuvent avoir n'importe quelle taille. Cependant, les limites imposées par le système d'exploitation s'appliquent. La taille de la SVTL peut être modifiée durant l'exécution à l'aide des utilitaires CLI.

Figure 11. SVTL

Considérations relatives à une SVTL

Avant de configurer une SVTL, tenez compte des points suivants :

Prérequis d'une SVTL

Avant de créer une SVTL, assurez-vous que les exigences suivantes sont satisfaites :

La liaison est effectuée à l'aide d'un utilitaire appelé raw, qui est généralement fourni par le distributeur Linux.
Sur les systèmes Solaris qui hébergent la SVTL ou partagent les lecteurs, spécifiez les valeurs ID SCSI et LUN des disques et des volumes applicables dans le fichier /kernel/drv/sd.conf. Cette exigence est applicable uniquement si vous utilisez un disque ou un volume RAID sur un SAN. Spécifiez les valeurs sous le format suivant :

Les éléments suivants sont requis pour configurer une E/S brute sur les systèmes Linux :

Un contrôleur d'unités brutes appelé /dev/rawctl ou /dev/raw. Si le contrôleur n'est pas présent, saisissez la commande suivante pour créer un lien symbolique :

L'exemple suivant montre comment configurer une E/S brute sous Linux :

1
À l'invite, saisissez la commande suivante pour afficher les informations du fichier devices.txt. Ce fichier se situe dans le répertoire /usr/src/linux/Documentation :

Si vous avez besoin de /dev/raw/raw1 et de /dev/raw/raw2, suivez la même procédure en utilisant les numéros corrects, indiqués dans le fichier devices.txt, puis définissez les mêmes droits d'accès.

L'exemple suivant montre comment configurer une E/S brute sous Red Hat Linux. La partition brute utilisée est /dev/sda.

3
Pour une liaison persistante, ouvrez le fichier /etc/sysconfig/rawdevices et ajoutez la ligne suivante :

L'interface des unités brutes est déconseillée sous Red Hat Enterprise Linux 5. Le mappage des unités brutes est désormais exécuté en utilisant des règles udev. Pour mapper correctement l'unité brute, ajoutez les entrées appropriées au fichier /etc/udev/rules.d/60‑raw.rules sous le format suivant :

Ici, <nom de l'unité> correspond au nom de l'unité que vous souhaitez lier (par exemple, /dev/sda1) ; A et B sont les numéros majeurs ou mineurs de l'unité que vous souhaitez lier, et X est le numéro d'unité brute que le système doit utiliser.

Si vous avez un fichier /etc/sysconfig/rawdevices volumineux et existant, convertissez-le en utilisant le script
ci-dessous.

#!/bin/sh

grep -v "^ *#" /etc/sysconfig/rawdevices | grep -v "^$" |

while read dev major minor;

do

if [ -z "$minor" ]; then

echo “ACTION==\”add\”, KERNEL==\”${major##/dev/}\”,

RUN+=\\”/bin/raw $dev%N\"“

else

echo “ACTION==\”add\”, ENV{MAJOR}==\”$major\”,

ENV{MINOR}==\”$minor\”, RUN+=\\”/

bin/raw $dev%M%m\”$dev%M%m\””

fi

done

Sous SUSE Linux, gérez les partitions de disque brutes dans le fichier /etc/raw. Ce fichier en texte brut contient des commentaires et des exemples de configurations possibles. Une fois créées, liez les unités brutes en les démarrant avec le script /etc/init.d/raw. À l'aide de l'utilitaire chkconfig(8), assurez-vous que la liaison entre les unités brutes est établie à chaque redémarrage.

Related Documents