Chat now with support
Chat with Support

KACE Asset Management Appliance 7.1 - Guide d'administration

À propos de l'Appliance de gestion des systèmes KACE (K1000)
À propos des composants de l'appliance K1000 À propos de la Console d'administration
Mise en route
Configuration de l'appliance
Configuration requise et caractéristiques Mise sous tension de l'appliance et connexion à la Console d'administration Accès à la console de ligne de commande Suivi des modifications de configuration Configuration des paramètres généraux au niveau du système et au niveau admin Configuration des paramètres de date et d'heure de l'appliance Vérification des paramètres de port, du service NTP et de l'accès à des sites Web Configuration des paramètres de réseau et de sécurité Configuration des paramètres de l'agent Configuration du délai d'expiration de la session et des paramètres d'actualisation automatique Configuration des paramètres régionaux Configurer les préférences de partage de données À propos des exigences en matière d'application du DIACAP Configuration de l'accès à l'appareil mobile Activer la commutation rapide pour les appliances liées et les organisations Liaison d'appliances Quest KACE Configuration des paramètres de l'historique
Définition et utilisation d'étiquettes pour gérer des groupes d'éléments
À propos des étiquettes Suivi des modifications apportées aux paramètres d'étiquettes Gestion des étiquettes manuelles Gestion des étiquettes dynamiques Gestion des groupes d'étiquettes Gestion des étiquettes LDAP
Configuration des comptes d'utilisateurs, de l'authentification LDAP et de l'authentification unique (SSO)
À propos des comptes d'utilisateur et de l'authentification utilisateur À propos des paramètres régionaux Gestion des comptes d'utilisateurs au niveau du système Gestion des comptes d'utilisateurs d'organisation Afficher ou modifier des profils d'utilisateurs Utilisation d'un serveur LDAP pour l'authentification utilisateur Importation d'utilisateurs à partir d'un serveur LDAP À propos de l'authentification unique (SSO) Activation ou désactivation de l'authentification unique Utilisation d'Active Directory ou LDAP pour l'authentification unique Utilisation de Quest Identity Broker pour l'authentification unique
Utilisation des partages de réplication Gestion des informations d'identification Configuration des actifs
À propos du composant Gestion des actifs À propos de la gestion des actifs Ajout et personnalisation des types d'actifs, et gestion des informations sur les actifs Gestion des actifs logiciels Gestion des actifs physiques et logiques Mise à jour et utilisation des informations sur les actifs Gestion des emplacements
Configuration de la conformité des licences Gestion de la conformité des licences Configuration du Service Desk Création et gestion des organisations Importation et exportation de ressources de l'appliance
Gestion de l'inventaire
Utilisation de la découverte des périphériques Gestion de l'inventaire des périphériques
À propos de la gestion des périphériques Fonctionnalités disponibles pour chaque méthode de gestion des périphériques À propos des données d'inventaire Suivi des modifications apportées aux paramètres d'inventaire Gestion des données d'inventaire Recherche et gestion des périphériques Provisioning de l'agent K1000 Déploiement manuel de l'agent K1000
Obtention des fichiers d'installation d'agent Déploiement manuel de l'agent K1000 sur les périphériques Windows Déploiement ou mise à niveau manuelle de l'agent K1000 sur les périphériques Linux Exécution d'opérations de l'agent sur les périphériques Linux Déploiement ou mise à niveau manuelle de l'agent K1000 sur les périphériques Mac Exécution d'autres tâches de l'agent sur les périphériques Mac Affichage des informations collectées par l'agent
Utilisation de la gestion sans agent Ajout manuel de périphériques dans la Console d'administration ou à l'aide de l'API Application forcée des mises à jour de l'inventaire Gestion des périphériques introuvables Obtention d'informations de garantie Dell
Gestion des applications dans la page Logiciels Gestion de l'inventaire du catalogue de logiciels
À propos du catalogue de logiciels Affichage des informations du catalogue de logiciels Ajout d'applications au catalogue de logiciels Gestion des actifs de licence pour les applications du catalogue de logiciels Application de la mesure de l'utilisation des logiciels Utilisation de la fonction de contrôle des applications Mettre à jour ou réinstaller le catalogue de logiciels
Gestion de l'inventaire de processus, de programmes de démarrage et de services Rédaction des règles d'inventaire personnalisé
Déploiement de packages sur des périphériques infogérés
Distribution de logiciels et utilisation de la fonction Wake-on-LAN
À propos de la distribution des logiciels Suivi des modifications apportées aux paramètres de distribution Types de packages de distribution Distribution de packages à partir de l'appliance Distribution des packages à partir d'autres emplacements de téléchargement et des partages de réplication Distribution d'applications sur des périphériques Mac OS X Utilisation des installations infogérées Créer et utiliser des synchronisations de fichiers Utilisation de la fonction Wake-on-LAN Exportation d'installations infogérées
Envoi d'alertes à des périphériques infogérés Exécution de scripts sur des périphériques infogérés
À propos des scripts Suivi des modifications apportées aux paramètres de script À propos des scripts par défaut Ajout et modification de scripts Utilisation des commandes Exécuter et Exécuter maintenant À propos des modèles de stratégie de configuration Utilisation des stratégies de configuration Windows Utilisation de stratégies de configuration Mac OS X Modifier les stratégies et les scripts Effectuer une recherche dans les journaux de script Exportation de scripts
Gestion des profils Mac
Application de correctifs aux périphériques et gestion de la sécurité
À propos de la gestion des correctifs Abonnement à des correctifs et téléchargement de correctifs Création et gestion des calendriers d'exécution des correctifs Gestion de l'inventaire des correctifs Gestion des périphériques et des mises à jour Dell Maintien de la sécurité des périphériques et de l'appliance
Vérification de la sécurité des périphériques
À propos des contrôles de sécurité OVAL Tests et définitions OVAL : de quoi s'agit-il? À propos de SCAP À propos des bancs d'essai Mode de fonctionnement d'une analyse SCAP Modification de la planification des analyses SCAP À propos des modèles de stratégie de sécurité Utilisation des modèles de stratégie de sécurité Windows Utilisation des modèles de stratégie de sécurité Mac Résolution des problèmes de sécurité Windows qui entravent le provisioning d'agent
Maintien de la sécurité de l'appliance
Utilisation des rapports et planifications des notifications Surveillance des serveurs
Prise en main des fonctions de surveillance des serveurs Utilisation des profils de surveillance Gestion de la surveillance des périphériques Utilisation des alertes
Utilisation du Service Desk
Configuration du Service Desk
Configuration requise À propos du Service Desk Vue d'ensemble des tâches de configuration Configuration des heures d'ouverture et des jours de fermeture du Service Desk Configuration des contrats de niveau de service Configuration des files d'attente des tickets du Service Desk Configuration des paramètres de tickets Personnalisation de la page d'accueil de la Console utilisateur Utilisation de l'enquête de satisfaction Activer ou désactiver la sécurité pour les pièces jointes du Service Desk
Gestion des tickets, processus et rapports du Service Desk
Présentation du cycle de vie d'un ticket du Service Desk Création de tickets à partir de la Console d'administration et de la Console utilisateur Création et gestion des tickets par e-mail Consultation de tickets et gestion des commentaires, du traitement et des pièces jointes Utilisation du processus de remontée de tickets Utilisation des processus du Service Desk Application des Règles d'utilisation des tickets Exécuter des rapports portant sur le Service Desk Archivage, restauration et suppression des tickets Gestion de la suppression des tickets
Gestion des files d'attente de tickets du Service Desk À propos des téléchargements de l'utilisateur et des articles de la Base de connaissances Personnalisation des paramètres des tickets du Service Desk Configuration des serveurs de messagerie SMTP
Maintenance et résolution des problèmes
Maintenance de l'appliance Résolution des problèmes liés à l'appliance K1000
Annexes Glossaire Qui nous sommes Mentions légales

Configuration des tables de routage locales

Configuration des tables de routage locales

Configurez les tables de routage locales pour permettre à l'appliance K1000 d'acheminer le trafic réseau par le biais de plusieurs passerelles.

Les tables de routage locales sont utiles lorsque l'appliance physique et les périphériques infogérés sont situés dans des bureaux différents. Par exemple, si l'appliance se trouve à Paris et que les périphériques infogérés se trouvent à Nantes, l'appliance K1000 sert les périphériques du sous-réseau de Paris. Avec une table de routage locale, l'appliance peut pointer vers le réseau de Nantes de façon à héberger les périphériques de Nantes et de Paris.

1.
Accédez au Panneau de configuration de l'appliance :
Si le composant Organisation est activé sur l'appliance, connectez-vous à la Console d'administration système K1000, http://K1000_hostname/system, ou sélectionnez Système dans la liste déroulante figurant dans l'angle supérieur droit de la page et cliquez sur Paramètres.
2.
Cliquez sur Table de routages locale pour afficher la page Paramètres de la table de routages locale.
3.
Cliquez sur le bouton Ajouter pour ajouter une entrée : .

Option

Description

Nom

Entrez un nom pour le routage.

Destination

Spécifiez l'adresse IP ou le réseau de destination des communications de votre appliance K1000.

Masque de sous-réseau ou CIDR

Entrez le masque de sous-réseau correspondant au réseau spécifié. Exemple : 24, 255.255.240.0. Ce paramètre est appliqué à l'hôte.

Passerelle

Spécifiez l'adresse IP du routeur qui achemine le trafic entre l'appliance K1000 et le réseau de destination.

5.
Cliquez sur Enregistrer à la fin de la ligne pour enregistrer l'entrée.
6.
Cliquez sur Enregistrer et redémarrer en bas de la page pour enregistrer toutes les modifications.
7.
Cliquez sur OK pour continuer.

Configuration des paramètres du serveur Web local et des hôtes de la liste blanche

Configuration des paramètres du serveur Web local et des hôtes de la liste blanche

Vous pouvez configurer les paramètres du serveur Web local pour spécifier une liste blanche d'hôtes qui sont autorisés à accéder à la Console d'administration, Console d'administration système et à la Console utilisateur. Une fois que vous avez créé la liste blanche, l'accès est limité aux hôtes qui y figurent.

REMARQUE: lorsqu'une adresse IP ou un nom de domaine est ajouté à la liste blanche (liste des autorisations), seul(e) cette adresse IP ou ce domaine peut y accéder. Tout le reste est bloqué.
1.
Accédez au Panneau de configuration de l'appliance :
Si le composant Organisation est activé sur l'appliance, connectez-vous à la Console d'administration système K1000, http://K1000_hostname/system, ou sélectionnez Système dans la liste déroulante figurant dans l'angle supérieur droit de la page et cliquez sur Paramètres.
2.
Cliquez sur Liste de contrôle d'accès pour afficher la page Détails sur la liste de contrôle d'accès.

Option

Description

Aucune restriction d'accès

Sélectionnez cette option pour autoriser l'accès à toute adresse Web.

Restreindre l'accès comme indiqué ci-dessous

Sélectionnez cette option pour limiter l'accès aux adresses Web de la liste des autorisations. Pour octroyer l'accès aux adresses IP du sous-réseau de l'appliance (en plus des destinations spécifiées), sélectionnez Autoriser toutes les adresses IP sur le même sous-réseau que l'appliance.

4.
Dans la section Liste des autorisations, cliquez sur le bouton Ajouter pour ajouter une entrée : .

Option

Description

Destination

Spécifiez la destination :

adminui : il s'agit de la Console d'administration, au niveau admin. Liste blanche des utilisateurs pouvant se connecter à http://K1000_hostname/admin.
userui : il s'agit de la Console utilisateur. Liste blanche des utilisateurs pouvant se connecter à http://K1000_hostname/user.
systemui : Il s'agit de la Console d'administration système (uniquement disponible si le composant Organisation est activé sur l'appliance). Liste blanche des utilisateurs pouvant se connecter à http://K1000_hostname/system.

Adresse IP/Nom de domaine

Spécifiez l'adresse à autoriser. Il peut s'agir de l'un des éléments suivants :

Masque de sous-réseau/CIDR

(Facultatif) Spécifiez un masque de sous-réseau/CIDR (Classless Inter-Domain Routing) à autoriser. Cela permet de contrôler plus finement les sous-réseaux.

6.
Cliquez sur Enregistrer à la fin de la ligne pour enregistrer l'entrée.
7.
Cliquez sur Enregistrer en bas de la page pour enregistrer toutes les modifications.
8.
Cliquez sur OK pour continuer.
REMARQUE: lorsqu'une adresse IP ou un nom de domaine est ajouté à la liste des autorisations, seul(e) cette adresse IP ou ce domaine peut accéder à cette page. Tout le reste est bloqué.

Configurer les paramètres de sécurité pour l'appliance

Configurer les paramètres de sécurité pour l'appliance

Vous devez configurer les paramètres de sécurité de l'appliance pour activer certaines fonctionnalités, telles que le partage Samba, SSL, SNMP, SSH, l'accès à une base de données et l'accès FTP.

Pour activer le protocole SSL, vous devez disposer du fichier de clé privée SSL correct et d'un certificat SSL signé. Si votre clé privée est protégée par un mot de passe, elle empêche le redémarrage automatique de l'appliance. Si vous rencontrez ce problème, contactez le Support Quest via le lien https://support.quest.com/fr-fr/contact-support.

REMARQUE: Dans certains cas, le navigateur Firefox® n'affiche pas correctement la page de connexion de la Console d'administration lorsque vous activez l'accès au port 443 et redémarrez l'appliance. Si cela se produit, effacez le cache et les cookies du navigateur Firefox, puis recommencez.
1.
Accédez au Panneau de configuration de l'appliance :
Si le composant Organisation est activé sur l'appliance, connectez-vous à la Console d'administration système K1000, http://K1000_hostname/system, ou sélectionnez Système dans la liste déroulante figurant dans l'angle supérieur droit de la page et cliquez sur Paramètres.
2.
Cliquez sur Paramètres de sécurité pour afficher la page Paramètres de sécurité.

Option

Description

Activer SSH

Autorise les connexions SSH à l'appliance. Une fois que le protocole SSH est activé, les communications chiffrées SSH sont autorisées sur le port 22.

Activer la compression du serveur Web

Active la compression des pages Web par l'appliance. Cela réduit la durée du chargement des pages de la Console utilisateur et de la Console d'administration dans le navigateur.

Activer l'accès API de l'inventaire

Permet de mettre à jour les informations d'inventaire à l'aide de commandes d'interface de programmation d'applications (API). Si vous souhaitez télécharger les informations d'un périphérique via l'API, vous devez activer ce paramètre. Voir Ajout manuel de périphériques à l'aide de l'API.

Mot de passe API

Mot de passe pour accéder aux informations d'inventaire par le biais de l'interface de programmation d'applications (API). Ce mot de passe est utilisé uniquement pour l'accès API et ne doit correspondre à aucun autre mot de passe.

Activer l'accès LECTURE SNMP

Activer l'accès SNMP unidirectionnel (lecture seule) aux périphériques gérés sur le réseau.

Chaîne de la communauté SNMP

La chaîne de la communauté SNMP qui permet l'accès SNMP en lecture seule. La valeur par défaut est Public.

Activer la surveillance des interruptions SNMP

Permet d'activer SNMP (Simple Network Management Protocol), un protocole de surveillance des périphériques infogérés sur un réseau. SNMP est pris en charge par Dell Open Manage et de nombreux produits tiers. Si vous ne souhaitez pas recevoir d'interruptions SNMP des périphériques réseau, décochez cette option.

Lorsque vous activez cette fonction sur l'appliance, et que les périphériques liés sont également activés pour la surveillance, l'appliance peut recevoir des interruptions SNMP des périphériques réseau surveillés tels que des imprimantes, des projecteurs, et des routeurs. Cette fonction s'applique uniquement à des périphériques réseau gérées par des périphériques gérés par SNMP, tels que des périphériques sans agent utilisant des connexions SNMP.

Pour obtenir des informations sur la façon d'activer la surveillance de périphérique, voir Activation de la surveillance d'un ou plusieurs périphériques.

Les interruptions SNMP sont des messages lancés par des périphériques réseau et envoyés au récepteur de l'interruption sur l'appliance. Par exemple, un routeur peut envoyer un message lorsque son bloc d'alimentation tombe en panne. Ou, une imprimante lance un message lorsqu'elle manque de papier. L'appliance reçoit ces interruptions et génère des alertes lorsque certains seuils prédéfinis sont atteints.

SNMP version 1 ou 2 : Cette version ne nécessite qu'une chaîne de communauté valide. Une chaîne de communauté est requise pour autoriser l'appliance à recevoir des messages d'interruption SNMP émis par les périphériques du réseau surveillés. L'appliance prend en charge plusieurs chaînes de sécurité. Pour ajouter une chaîne de communauté, ouvrez l'onglet v1/v2, cliquez sur , saisissez la chaîne de communauté, puis cliquez sur Enregistrer.
SNMP version 3 : cette version implémente une sécurité optimisée et des fonctions de configuration à distance, et requiert un nom d'utilisateur valide et des informations de chiffrement. Pour ajouter un nom de sécurité, ouvrez l'onglet v3, cliquez sur et renseignez les informations suivantes :
Nom de sécurité : le nom du compte d'utilisateur USM (modèle de sécurité basé sur l'utilisateur) qui envoie l'interruption SNMP.
ID de moteur : l'ID du moteur de l'application SNMP qui envoie l'interruption SNMP.
Mot de passe d'authentification : le mot de passe associé au nom de sécurité.
Protocole d'authentification : le protocole utilisé pour authentifier l'utilisateur : MD5 ou SHA.
Mot de passe de confidentialité : la clé de chiffrement pour le paquet de données.
Protocole de confidentialité : le protocole de chiffrement : AES ou DES.
Niveau de sécurité : indique le niveau de sécurité :
authPriv : l'identité de l'expéditeur est vérifiée et l'information est cryptée.
authNoPriv : l'identité de l'expéditeur est vérifiée mais l'information n'est pas cryptée.
noAuthNoPriv : l'identité de l'expéditeur n'est pas vérifiée et l'information n'est pas cryptée.

Fichiers MIB

Téléchargez les fichiers MIB (base d'information pour la gestion du réseau) spécifiques à un fournisseur. Un fichier MIB permet au récepteur de l'interruption sur l'appliance de traduire les interruptions SNMP en messages lisibles par l'homme. Ces fichiers sont facultatifs.

Pour télécharger un fichier MIB, à la page Paramètres de sécurité, sous Fichiers MIB, dans la zone Télécharger MIB, cliquez sur Parcourir, et sélectionnez un fichier MIB.

Activer les fichiers de sauvegarde sécurisés

Requiert l'authentification par nom d'utilisateur et mot de passe pour l'accès aux fichiers de sauvegarde K1000, qui sont disponibles en entrant une URL dans un navigateur.

Désactivez cette option pour permettre l'accès aux fichiers de sauvegarde par le biais d'une URL sans authentification par nom d'utilisateur ou mot de passe. Cette option est utile pour les processus externes nécessitant un accès. Voir À propos des sauvegardes de l'appliance.

Activer la sauvegarde via FTP

Active l'accès aux fichiers de sauvegarde de base de données par le biais d'un serveur FTP en lecture seule. Cela vous permet de créer un processus sur un autre serveur pour accéder aux fichiers de sauvegarde.

Si vous n'avez pas besoin de cet accès, désactivez cette option.

Accéder en écriture à FTP

Active le téléchargement des fichiers de sauvegarde via FTP. FTP est utile pour les fichiers de sauvegarde qui sont trop volumineux pour le mécanisme HTTP par défaut et provoquent des délais d'expiration du navigateur.

Nouveau mot de passe d'utilisateur FTP

Invite à fournir un mot de passe pour l'accès FTP aux fichiers de sauvegarde.

Activer mDNS

Active l'appliance pour qu'elle réponde à des demandes mDNS (multicast Domain Name System) et DNS-SD (DNS Service Discovery). Cette option permet aux utilisateurs et aux administrateurs de localiser plus facilement la Console utilisateur et la Console d'administration. Si vous n'avez pas besoin que l'appliance réponde à ces demandes, désactivez cette option.

Activer les graphiques de diagnostic du serveur Web

Permet à l'appliance K1000 d'afficher les informations d'utilisation du serveur Web, telles que les statistiques d'accès et de volume Apache. Ces informations sont affichées sous forme graphique dans le journal des performances du système. Si cette option est désactivée, les graphiques ne sont pas mis à jour. Voir Affichage des journaux de l'appliance.

Activer l'accès à la base de données

Permet aux utilisateurs d'exécuter des rapports sur la base de données K1000 au moyen d'un outil externe, tel que Microsoft Access ou Excel, sur le port 3306. Si vous n'avez pas besoin d'exposer la base de données de cette façon, désactivez cette option.

Activer l'accès à la base de données sécurisé (SSL)

Active l'accès SSL à la base de données et permet d'accéder à des options SSL supplémentaires.

4.
Facultatif : dans la section Clé de chiffrement de l'appliance, cliquez sur Générer la clé pour générer une nouvelle clé de chiffrement. Grâce à cette clé, le Support Quest peut accéder à votre appliance à des fins de dépannage avec Tether. Il n'est pas nécessaire de générer une nouvelle clé si la clé actuelle n'est pas endommagée. Voir Connexion via Tether au support de Quest.
5.
Dans la section Authentification unique, indiquez les paramètres d'authentification :

Option

Description

Désactivé

Empêche K1000 d'utiliser l'authentification unique. L'authentification unique permet aux utilisateurs connectés au domaine d'accéder à laConsole utilisateur et à laConsole d'administration de l'appliance K1000 sans devoir saisir de nouveau leurs informations d'identification sur la page de connexion de l'appliance K1000.

Active Directory

Utilise Active Directory pour l'authentification. Active Directory utilise le domaine pour authentifier les utilisateurs sur le réseau. Voir Utilisation d'Active Directory ou LDAP pour l'authentification unique.

Quest Identity Broker

Utilise Quest Identity Broker (QIB) pour l'authentification. QIB est une solution d'authentification unique (SSO) basée sur le Cloud, qui permet aux utilisateurs de s'authentifier de façon fiable auprès de divers fournisseurs d'identités. Voir Utilisation de Quest Identity Broker pour l'authentification unique.

6.
Dans la section Paramètres du partage Samba, spécifiez les paramètres suivants :

Option

Description

Pour les appliances sur lesquelles le composant Organisation est activé :

Activer les partages de fichiers organisationnels

Pour les appliances sur lesquelles le composant Organisation n'est pas activé :

Activer le partage de fichiers

Utilisez le partage de client de l'appliance pour stocker des fichiers, tels que les fichiers employés pour installer des applications sur des périphériques infogérés.

Le partage de client de l'appliance correspond à un serveur de fichiers Windows intégré, exploitable par le service de provisioning pour faciliter la distribution du client Samba sur votre réseau. Quest conseille de n'activer ce serveur de fichiers que pour installer des applications sur les périphériques infogérés.

Imposer l'authentification NTLMv2 pour les partages de fichiers de l'appliance

Permet d'activer ou de désactiver l'authentification NTLMv2 pour les partages de fichiers du K1000. Lorsque vous activez cette option, les périphériques infogérés qui se connectent aux partages de fichiers de l'appliance K1000 font appel au protocole NTLMv2 et s'identifient auprès de l'appliance à l'aide de ce protocole. Même si NTLMv2 est plus sûr que NTLM et LANMAN, les configurations sans NTLMv2 sont plus courantes. C'est la raison pour laquelle cette option est généralement désactivée. Le fait de l'activer a pour effet de désactiver lanman auth et ntlm auth sur le serveur samba. Les niveaux 1 à 4 de NTLMv2 sont pris en charge. Si vous devez utiliser le niveau 5 de NTLM v2, envisagez de provisionner manuellement l'agent K1000. Voir Déploiement manuel de l'agent K1000.

Imposer une authentification NTLMv2 pour les partages de fichiers externes

Oblige certaines fonctionnalités de l'appliance K1000 prises en charge via le client Samba (telles que le provisioning d'agent) à s'authentifier aux partages de fichiers réseau externes via NTLMv2. Même si NTLMv2 est plus sûr que NTLM et LANMAN, les configurations sans NTLMv2 sont plus courantes. C'est la raison pour laquelle cette option est généralement désactivée. Le fait de l'activer a pour effet d'activer l'option client ntlmv2 auth pour les fonctionnalités du client samba.

7.
Facultatif : dans la section SSL, spécifiez les paramètres SSL :

Option

Description

Activer l'accès au port 80

Active l'accès à l'appliance par le biais du port 80.

Quest recommande d'activer l'accès au port 80 car, par défaut, les programmes d'installation standard de l'agent contactent l'appliance à l'aide du port 80. Les agents basculent sur SSL via le port 443 après avoir obtenu la configuration du serveur.

Si vous désactivez l'accès au port 80, contactez le Support Quest pour paramétrer les scripts de déploiement de l'agent en vue de gérer SSL.

Activer SSL

Permet aux périphériques gérés de se connecter à l'appliance au moyen de SSL (HTTPS).

Activez ce paramètre uniquement une fois que vous avez correctement déployé l'appliance sur votre réseau local en mode non SSL.

Pour activer SSL, vous devez charger un certificat SSL, comme décrit dans l'8.

Activer SSL v3

(S'affiche uniquement si Activer SSL est sélectionné.) Permet aux périphériques gérés de se connecter à l'appliance en utilisant SSLv3, une version plus ancienne de SSL. Compte tenu des vulnérabilités associées à SSLv3, ce paramètre ne devrait être activé que si vous avez des périphériques gérés par des agents exécutant la version 6.3 ou une version antérieure de l'agent K1000. Sur les nouvelles appliances K1000, SSLv3 est désactivé par défaut. Pour plus d'informations sur les vulnérabilités de SSLv3, consultez https://support.quest.com/kb/136510.

Cliquez sur Formulaire du certificat SSL pour générer des demandes de certificat ou chargez des certificats auto-signés. Voir Génération d'un certificat SSL.
Si vous disposez d'un certificat SSL et d'une clé privée, cliquez sur Parcourir ou sur Sélectionner un fichier dans les champs Fichier de clé privée SSL ou Fichier du certificat SSL pour les sélectionner. Ces fichiers doivent être au format Privacy Enhance Mail (PEM), comme ceux utilisés par les serveurs Web Apache.
Sélectionnez Activer le certificat SSL intermédiaire pour activer les certificats SSL intermédiaires. Il s'agit de certificats signés fournis par des émetteurs de certificats en tant que proxy pour les certificats racines. Les certificats SSL intermédiaires doivent être au format PEM.
Si votre certificat est au format PKCS-12, cliquez sur Parcourir ou sur Sélectionner un fichier dans le champ Fichier PKCS-12 pour le sélectionner, puis saisissez le mot de passe du fichier dans le champ Mot de passe du fichier PKCS-12.
9.
Dans la section Sécuriser les pièces jointes dans Service Desk, choisissez ou non de sécuriser les fichiers joints aux tickets du Service Desk :
10.
Cliquez sur Enregistrer et redémarrer les services pour enregistrer les modifications effectuées et redémarrer l'appliance.
REMARQUE: dans certains cas, le navigateur Firefox n'affiche pas correctement la page de connexion de la Console d'administration lorsque vous activez l'accès au port 443 et redémarrez l'appliance. Si cela se produit, effacez le cache et les cookies du navigateur Firefox, puis recommencez.

Configuration d'Active Directory comme mode d'authentification unique

Configuration d'Active Directory comme mode d'authentification unique

L'authentification unique Active Directory permet aux utilisateurs connectés au domaine d'accéder à la Console d'administration et à la Console utilisateur de l'appliance K1000 sans avoir à saisir à chaque fois leurs informations d'identification.

Avant de connecter l'appliance K1000 à un serveur Active Directory :

1.
Accédez au Panneau de configuration de l'appliance :
Si le composant Organisation est activé sur l'appliance, connectez-vous à la Console d'administration système K1000, http://K1000_hostname/system, ou sélectionnez Système dans la liste déroulante figurant dans l'angle supérieur droit de la page et cliquez sur Paramètres.
2.
Dans la section Authentification unique de la page Paramètres de sécurité, sélectionnez Active Directory puis fournissez les informations suivantes :

Option

Description

Domaine

Nom d'hôte ou domaine de votre serveur Active Directory®, tel que exemple.com.

Nom d'utilisateur

Nom d'utilisateur du compte d'administrateur sur le serveur Active Directory. Par exemple, nomutilisateur@exemple.com.

Mot de passe

Mot de passe du compte d'administrateur sur le serveur Active Directory.

3.
Cliquez sur Se connecter.

Ces tests n'ont pas besoin d'un accès en écriture et ne s'assurent pas de l'existence d'autorisations en écriture pour un quelconque répertoire. En outre, ces tests ne vérifient pas le nom d'utilisateur et le mot de passe associé. Si ces informations d'identification sont incorrectes, l'appliance K1000 ne pourra pas rejoindre le domaine et ce, malgré la réussite des tests.

Un message indique les résultats du test. Pour afficher les erreurs, le cas échéant, cliquez sur Journaux, puis dans la liste déroulante Journaux, sélectionnez Erreurs de serveur.

4.
Facultatif : sélectionnez Forcer la connexion pour connecter le serveur, ignorer les erreurs et connecter le domaine.
5.
Cliquez sur Enregistrer et redémarrer des services.

Lorsque des utilisateurs sont connectés à des périphériques associés au domaine Active Directory, ils peuvent accéder à la Console utilisateur de l'appliance K1000 sans devoir saisir de nouveau leurs informations d'identification. Si les périphériques des utilisateurs ne sont pas associés au domaine Active Directory, la fenêtre de connexion s'affiche et ils peuvent se connecter via un compte d'utilisateur K1000 local. Voir Ajout ou modification des comptes d'utilisateurs au niveau du système.

Related Documents